L’Athénée Roumain

Posted: June 5, 2014 in Uncategorized

L’Athénée roumain  (en roumain : Ateneul Român), est le monument le plus représentatif de Bucarest.

La construction est unique par son emplacement, par son histoire, par son architecture, par la vie culturelle qui frémit au cœur de Bucarest.

Image

Situé sur la Calea Victoriei et la place de la Révolution, l’Athénée a un ‘entourage’ très sélect, à savoir: l’Hotel Hilton Athénée Palace (arhitecte Théophile Bradeau), lieu de rencontre des espions pendant la Seconde Guerre mondiale, Biblioteca Centrală Universitară – la Bibliothèque universitaire centrale (architecte Paul Gottereau), incendiée lors de la révolution de 1989(on a été détruit plus de 500.000 volumes détruits, des cartes anciennes et environs 3.700 manuscrits appartenant à des personnalités célèbres de la culture roumaine),Muzeul Național de Artă al României Le musée national d’art de Roumanie , l’ancien Palais Royal de Bucarest (architecte Paul Gottereau), qui a été le premier bâtiment de Bucarest muni d’une installation de distribution d’énergie électrique.

Image

Histoire tourmentée: ancien verger d’une famille de nobles roumain, dont le terrain devait, ultérieurement, deservir un manège équestre ou un cirque, transformé en bâtiment consacré aux arts et à la culture suite  à  une souscription nationale organisée afin de collecter l’argent nécessaire à cette réalisation (collecte publique qui dura presque une trentaine d’années, entamée sous la devise ‚Donnez une leu pour l’Ateneu!’ – Dați un leu pentru Ateneu).

Image

 

Doté d’une grande salle de conférences (le 29 décembre 1919, on y a voté la ratification de l’unification de la Bessarabie, de la Transylvanie, et la Bucovine avec la Roumanie de l’époque constitué de la Valachie et de la Moldavie, pour constituer la Grande Roumanie), des salles d’expositions, d’une glyptothèque et de la Pinacothèque de l’État jusqu’à la Première Guerre mondiale, parmi les pores de l’Athénée, respire la vraie histoire de Bucharest.

Apparence monumentale à l’exterieur, l’interieur ne se dément pas: grand vestibule circulaire au rez-de-chaussée – la Rotonde de l’Athénée dont partent quatre escaliers immenses, en spirale, la fresque époustouflante de la salle de concerts représente l’histoire de la Roumanie depuis la conquête de Trajan jusqu’à la formation de la Grande Roumanie qui font de l’Athénée l’édifice-symbole de Bucarest.

Un vrai berceau et temple de la culture roumaine, l’Athénée est la carte de visite de la Roumanie de jadis, actuelle, future.

Une visite virtuelle vaut le detour: http://tour.fge.org.ro

Image

de Antonia Bogdan

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s